Le chewing-gum

Le chewing-gum

Le chewing-gum, également appelé pâte à mâcher, gomme à mâcher … est une gomme qui a pour but d’être mâché. Celle-ci est aromatisée avec des goûts et des arômes alimentaires. Le chewing-gum n’a pas pour but d’être avalé. Aujourd’hui très populaire, il peut aussi bien convenir à un enfant (de plus de 3 ans) qu’à un adulte.

Les premiers chewing-gums

Thomas Adams inventeur du chewing-gum moderne.
Thomas Adams inventeur du chewing-gum moderne.

Le chewing-gum a été commercialisé pour la première fois par Thomas Adams (ici à droite), qui a mélangé de la résine, du sirop et un type de latex : le chiclé. C’est donc en 1872 que les premières gommes sont vendues. Pourtant, les gens mâchaient d’autre chose depuis bien longtemps. Par exemple, à la préhistoire, ils mastiquaient de la sève de conifères, tandis que les Mayas mâchaient de la sève de sapotillier. Et tout au long de l’histoire, chacun avait sa propre gomme, les égyptiens avec de la résine, mais également les grecs.

A partir du Moyen Age, le fait de mâchait de la résine devenait de plus en plus courant. Les asiatiques ont d’abord commencés avec le bétel, les amérindiens le faisaient avec du kolatier (une sorte de noix) et cela c’est surtout démocratisé avec l’arrivée en Europe des boulettes de tabac dont les européen étaient friands (vers  1560).

Après l’engouement du chiclé de Thomas Adams, de nombreuses personnes ont amélioré ce petit morceau à mastiquer. C’est William J. Whit qui va y ajouter du sirop de glucose, l’un des ingrédients indispensables du produit. Cela a permis de lui donner un meilleur goût, et d’atteindre plus de monde. D’autres personne, comme William Semple, vont jouer un rôle dans l’expansion du chewing-gum. Celui-ci va y ajouter de la réglisse. William Wrigley Junior va lancer de grandes campagnes de publicité à la fin du XIXème siècle pour lancer son nouveau produit, qui va fortement marcher.

Logo Malabar de 1969 à 2016
Logo Malabar de 1969 à 2016

De nos jours, le chewing-gum est très populaire dans le monde, principalement en Europe et aux Etats Unis. C’est à la fin de la première guerre mondiale que la croix rouge américaine va exporter pas moins de 4.5 Millions de chewing-gum pour les troupes américaines situées en France en 1918. Grâce à cela, les pays d’Europe en demandent également, ils sont très attirés par ces gommes à mâcher. La popularisation du chewing-gum est grandissante. Dans les années 1920, des usines commencent à en fabriquer en masse en Europe.

 

Aujourd’hui, les techniques marketings jouent un grand rôle dans sa vente, mais aussi dans sa place dans notre quotidien. On peut par exemple citer Malabar (logo à gauche) et ses tatouages temporaires (également repris par d’autres marques).

 

Les chewing-gums et notre consommation

Chewing-Gum dragés

Sous forme de dragées ou de plaquettes, les gommes sont à présent dans notre quotidien. Et pour cause, les Etats-Unis sont le premier consommateur au monde, mais suivis par la France. En moyenne, un chewing-gum est consommé par jour et par habitant. Soit plus de 65 000 000 par jour, rien qu’en France.

 

Un risque pour notre santé ?

chewing-gum santéRassurez-vous, le chewing-gum n’a aucun impact sur votre santé. Vous pouvez l’avaler, et contrairement à beaucoup d’idées reçues, celui-ci ne vous fera rien et cela n’est pas dangereux. D’après des stomatologistes, il n’y a aucun risque car ils ne collent pas aux parois du tube digestif. Par contre, le faite de consommer trop de gomme cela à un effet laxatif. En mâchant, cela vous fait avaler de l’air, s’il y a une trop grande consommation cela peut provoquer des douleurs à l’estomac. De plus, il ne faut surtout pas manger un chewing-gum en même temps que de fumer, cela augmente vos chances d’avoir un cancer de la gorge ou de la langue. Mais rien ne vous empêche d’en mâchait un juste après.

Une autre indication, il ne faut pas donner une pâte à mâchait à un enfant de moins de 3 ans, la trachée est facilement obstruée, et il va s’étouffer !

 

Les biensfaits du chewing-gum

chewing-gum HollywoodEvidemment, il donne une haleine fraîche et agréable. Mais il permet aussi de lutter contre les caries, grâce à la sécrétion salivaire. Attention tout de même à ce qui contienne trop de sucre, cela peut avoir un effet inverse. Le fait de manger trop de chewing-gum sans sucre a un effet laxatif, si vous avez des problèmes de constipation, il peut être bénéfique.

Une étude a également montré que mastiquer un chewing-gum permet d’améliorer l’humeur de la personne qui la consomme. Il permet d’augmenter le phénomène de satiété. Lors d’un régime par exemple, il est conseillé de manger un chewing-gum sans sucre pour manger moins par la suite. Attention tout de même, il ne remplace pas un encas, il ne contient pas assez de nutriment (favoriser plutôt une pomme par exemple).

 

Un effet sur la planète

pollution chewing-gum
Pollution du chewing-gum

Malheureusement, les chewing-gums ont envahi nos trottoirs. Avec une telle consommation, les gens ont tendance à les mettre partout, et à les jeter n’importe où. Les villes, partout dans le monde, sont remplies de chewing-gum collé. Et cela a un réel impact sur l’environnement. Car il met environ 5 ans à disparaître.

Heureusement, certaines machines ont été créées pour nettoyer les chewing-gums collés au sol (voir ci dessous). Grâce à un système de vapeur, la machine arrive à le décoller facilement pour ensuite s’en débarrasser. Mais cela n’empêche, que le budget alloué pour les jeter à votre place est colossal. Au Royaume-Uni, le budget est de 200 000 000 de dollars, rien que pour s’en débarrasser.

Machine de nettoyage des chewing-gums
Machine de nettoyage des chewing-gums

A cause de cela, certains pays ont décidé de l’interdire. Par exemple, à Singapour l’importation a été interdite, tout comme la vente, et cela depuis 1992. Sauf exception, comme pour les chewing-gums à effets thérapeutiques. Le fait de se faire prendre à jeter  sa gomme à mâcher dans la rue, peut être puni très sévèrement, avec une amende à la clé. N’oubliez donc pas de jeter vos chewing-gums dans les poubelles, disposés un peu partout dans les rues, cela évitera la pollution engendrée par cela. De nos jours, les chercheurs travaillent sur des chewing-gums biodégradables à base de protéine de mais, pour éviter cette pollution. Le problème du nettoyage est donc toujours d’actualité.

 

Vous savez maintenant tout sur cette pâte à mâcher, n’hésitez pas à commenter pour ajouter des informations ou à partager l’article avec vos amis ou sur les réseaux sociaux.

Source : Wikipédia