Le chewing-gum va-t-il disparaître dans les centres commerciaux ?

Sur cent passages en caisse, seules quatre individus achètent aujourd’hui du chewing-gum.chewing gum présentoir
Le chewing-gum serait-il menacé  ? C’est une histoire catastrophe qu’envisagent les firmes de friandise, Mars-Wrigley (Freedent, Airwaves, Skittles) et Mondelez (Hollywood, Malabar, Stimorol). En grande distribution, leur emplacement – stratégique – face aux caisses se réduit beaucoup. En France, ceci représente 276 km, ou bien 16 de moins qu’en 2012. La motivation faiblie et les ventes pour cet endroit ont baissé de 3 %, à 550 millions d’euros, en 2015. Le coup est d’autant plus rigide que les confiseries figurent quelquefois sur la liste de courses. C’est spécifiquement une commande d’insouciance pendant le moment de la caisse. L’augmentation du drive leur a également fait préjudice.

Malgré une augmentation en 2014, le marché recule depuis sept ans. Les chewing-gums, qui représentent 2/3 des ventes en face des caisses – n’échappent pas à cette baisse. La sottise à une légalité davantage contraignante et à l’augmentation en puissance de nouveaux modes d’achats : le payement en libre-service et la file unique ont ruiné la dimension des présentoirs.

chewing-gum façadeL’augmentation du drive leurs a également fait du dommage. Wrigley (37,9 % du marché), qui vise la place de leader en France en 2016 contre Mondelez (44 %), qui tente de changer la tendance. Sur cent passages en caisse, seules quatre individus achètent aujourd’hui du chewing-gum. Si un homme de plus passait à l’acte, ceci pourrait faire gagner 67 millions d’euros davantage par an. Pour que ses produits soient visibles, Wrigley a imaginé des présentoirs équipés d’ampoules LED, auxquels les paquets et boîtes sont un tout petit peu en arrières. Il propose également aux distributeurs de mobilier de les placer dans les espaces inemployés comme les piliers. Conclusion, chez 40 magasins déjà équipés, les ventes ont progressé de quinze pourcent !

Il faut voir comment la tendance évolue au fil du temps. Pour l’instant les grandes firmes cherchent donc des solutions efficasses sur le long terme. Il se peut que dans les prochaines années, vous pourriez acheter des chewing-gum dans un magasin de meuble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *